Le projet DINAMHySE, financé dans le cadre de l’appel à projets « Be Est Filières d’Avenir » du Grand Plan d’Investissement ambitionne d’impulser et d’accélérer le développement d’une filière industrielle hydrogène en région Grand Est et de mettre en oeuvre l’hydrogène dans le cadre de la transition énergétique.

DYNAMHySE est un consortium créé en 2018 et constitué de six entreprises, de deux organismes de recherche, d’une collectivité et de trois pôles de compétitivité (cf. ci-après). Son ambition est de développer une filière industrielle d’hydrogène en région Grand Est et de mettre en oeuvre l’hydrogène dans le cadre de la transition énergétique.

LE POTENTIEL DE L’HYDROGENE

Les potentialités offertes par l’hydrogène et ses applications sont très diversifiées : solutions zéro émissions polluantes, très faible bilan CO2 pour la mobilité, indépendance & sécurisation énergétique pour les bâtiments/sites isolés ou éloignés des infrastructures énergétiques, accompagnement d’une reconversion décarbonée incontournable de nombreuses industries dans le contexte de la transition énergétique, gain de flexibilité des réseaux électriques via les réseaux de gaz.

Les marchés de l’hydrogène sont au début d’une croissance exponentielle ; la France et la région Grand Est en particulier dispose de nombreux atouts ; la mobilisation régionale nationale et mondiale pour saisir cette transformation en cours est une réelle opportunité.

 

LES ATOUTS DU GRAND EST

La région Grand Est présente plusieurs atouts à valoriser :

  • Un secteur industriel puissant à décarboner dont l’industrie automobile et des transports
  • La mobilité transfrontalière au sein des corridors
  • Le fort potentiel lié aux productions d’énergies renouvelables
  • Les compétences académiques et de recherche autour des thématiques hydrogène, favorables au développement d’une filière hydrogène locale pourvoyeuse d’emplois non délocalisables
  • Des établissements d’enseignements supérieurs déjà très investis dans la formation à la transition énergétique et l’hydrogène en particulier
  • Des territoires et/ou collectivités déjà engagés, de façon isolée, dans des projets hydrogène
  • Le Grenelle des Mobilités en Grand Est avec l’expérimentation et le déploiement de motorisations propres
  • Des entreprises déjà mobilisées sur la thématique et des pôles de compétitivité idéalement complémentaires sur leurs marchés
  • Un territoire à reconvertir (Fessenheim) offrant un potentiel de diversification.

MISSIONS

DINAMHySE mettra en oeuvre les missions suivantes :

– informer et orienter avec la diffusion d’informations sur les évolutions, les acteurs et les opportunités de l’hydrogène – énergie

– structurer et animer avec la création d’un « Club Hydrogène Grand Est » ouvert à toutes les entités présentes sur le territoire et connecté aux réseaux nationaux et internationaux ; l’émergence de nouveaux projets et l’accompagnement au déploiement de projets existants

– accompagner et valoriser les projets de R&D ; les projets de déploiement, assurer des prestations de recherche et définir des nouveaux modules de formation. Rendre visible la filière Hydrogène Grand Est à l’échelle nationale et européenne.

CONSORTIUM

Le consortium DINAMHySE, dont le Pôle Véhicule du Futur est mandataire, réunit des acteurs complémentaires sur toute la chaine de valeur pour assurer le succès de ce projet.

6 entreprises

– ENGIE – Au travers de l’implication de ses Business units, ENGIE Cofely, ENGIE Green et Storengy, ENGIE proposera à ses clients industriels et collectivités de nouveaux services de production, logistique et stockage d’hydrogène renouvelable et de récupération, permettant le développement d’usages mobilités, industriels et chauffage.

– EDF – Se positionne sur le développement d’une offre hydrogène décarbonée et compétitive, prioritairement à destination de clients industriels et pour des applications de mobilité lourde (bus, camion, fluvial, ferroviaire).

– Groupe PSA – En tant qu’end-user, PSA partagera les verrous technologiques, économiques, environnementaux et sécurité, spécifiques à la création d’une filière industrielle.

– Groupe Cockerill Maintenance et Ingénierie – Acteur majeur dans la conception et la mise en oeuvre de solutions énergétiques et environnementales, CMI apportera ses connaissances des marchés et des technologies de production, de distribution et du stockage d’hydrogène vert.

– Haffner Energy – Transition énergétique dans le domaine des énergies renouvelables. Proposera sa solution HYNOCA® permettant de produire de l’hydrogène renouvelable à partir de biomasse.

– R-GDS – Opérateur local du réseau de distribution de gaz naturel à Strasbourg et dans plus de 110 communes du Bas-Rhin. Il apportera sa vision de distributeur gazier.

2 organismes de recherche publique

– Université de Lorraine avec une dizaine de laboratoires impliqués dans des actions de recherche sur l’hydrogène – Conseil et acteur sur des projets pilotes de R&D et de déploiement. Diffusion de l’information scientifique. Offre de formations.

– CEA Tech Grand Est – Séances d’informations, conférences, accompagnement de projets d’entreprises.

1 collectivité

– Agglomération de Chaumont – présente sur un des 9 corridors européens de transport identifiés comme prioritaire par la Commission Européenne. Se positionne en territoire de déploiement. Actions de communication et de sensibilisation du public aux énergies renouvelables pour en faciliter l’acceptation et l’implantation en milieu rural.

3 pôles de compétitivité

– Pôle Véhicule du Futur – Solutions pour véhicules et mobilités du futur

Fibres-Energivie – Matériaux et bâtiments durables

– Pôle IAR – Bioéconomie : bioressources, ingrédients, chimie biosourcée et biotechnologie, matériaux biosourcés, bioénergies

Ces pôles sont leaders sur leurs filières respectives dont les activités bénéficient de l’usage de l’hydrogène ou de la production. Ils animeront leur écosystème pour faire émerger et accompagner des nouveaux projets en lien avec l’hydrogène.

Les Grandes Entreprises porteront des déploiements de grande ampleur (déploiements simultanés stations et véhicules, champs de production énergies renouvelables couplés à stockage hydrogène, investissements importants pour adapter une ligne de production véhicules, décarbonation de l’hydrogène Industriel, …).

Les PME & ETI développeront une offre pour la filière en tant que sous-traitants, intégrateurs ou fabricants d’applicatifs ou de services.

Les Instituts de Recherche accompagneront les entreprises pour identifier et accompagner « les coups d’avance ».

Les Collectivités permettront l’amorçage des projets pilotes et mettront à profit leur connaissance des entreprises de leur périmètre ; elles seront aussi un vecteur privilégié de déploiement vers le grand public.

Les Pôles de Compétitivité exerceront leur rôle de catalyseur de l’innovation, par la structuration puis l’animation de cet écosystème selon une feuille de route définie puis mise en oeuvre.

IMPACTS

La déclinaison du plan de déploiement national conduirait, pour le Grand Est, à :

10 stations alimentées en hydrogène produit localement de manière décarbonée d’ici 2023, 40 à 100 d’ici 2028.

500 véhicules utilitaires légers et 20 véhicules de transport lourd (bus, camions, bateaux) d’ici 2023, 2000 à 5000 et 80 à 200 d’ici 2028.

La production de 9000t d’hydrogène décarboné d’ici 2023, 18kT à 36kT d’ici 2028.

SOUTIENS

Le consortium est soutenu par des entreprises, des collectivités territoriales et des structures institutionnelles dont l’ADEME et l’AFHYPAC, ainsi que par l’Etat et la Région Grand Est.

Plus d’infos : Bruno Jamet – Pôle Véhicule du Futur – bj@vehiculedufutur.com