Le biochar, un co-produit d’Hynoca qui renforce la compétitivité de notre processus de production d’hydrogène

C’est maintenant officiel, après des années de travail et plus de 20 000 publications scientifiques sur le sujet, le biochar va faire partie des éléments pris en compte pour le calcul du crédit carbone.

Lorsque notre unité de thermolyse chauffe la biomasse, elle produit:

  • d’une part une fraction gazeuse qui continuera son chemin dans notre machine afin de donner de l’hydrogène
  • d’autre part une fraction solide que nous récupérons: le biochar, constitué principalement de carbone dans son état fondamental. Il représente 20% de la masse de biomasse anhydre.

Ce biochar, une fois mis sous terre:

  • sert de fertilisant pour les plantes et autres cultures qui sont au-dessus de lui
  • séquestre le carbone de manière permanente. Ce sont ainsi au moins 3 tonnes de CO2 par tonne de biochar qui seront perpétuellement éliminées de l’atmosphère.

En sachant que dès aujourd’hui, les crédits carbones de séquestration peuvent atteindre 150€ par tonne de CO2 retirées, et que les objectifs CO2 fixés par la COP 21 sont très ambitieux, on peut s’attendre à ce que la valeur de ces crédits augmente.

Pour plus de détails voir la lettre d’information PRO NATURA de février 2021 : http://www.pronatura.org/fr/biochar/